Des séniors périmés ?

Certains séniors bossent fort …et ne s’en plaignent pas !

Oui, la  » retraite » ne semble pas être une fatalité pour tout le monde.  « Je veux chanter à 100 ans » disait Charles Aznavour. Et moi, Ginette,  je veux voyager et vous envoyer des cartes postales jusqu’à 99 ans (ne soyons  pas trop gourmande  tout de même !) .

C’est vrai quoi, on est pas des yahourts avec date de péremption ! Tout devrait s’arrêter parce qu’on atteint la date limite ?

Oyé, oyé, braves gens, je vous annonce la bonne nouvelle : les sexas, septuas et octos ne sont pas tous grabataires !  Et je me suis même laissé dire que certains nonas  (pas nanos, non ) gardaient bon pied, bon oeil…

 

Vous en reprendrez bien un petit peu ?

Je sais pas si vous avez vu le film « Paulette »,  avec Bernadette Lafont: quel bonheur de voir toutes ces mamies se sentir utiles. Elles s’éclatent à vendre leurs petites patisseries (qui font rire…) ! Elles ont dit: « Ah, chiche ! »

Vous me direz que bien des associations permettent la même chose (pas pour le produit suggéré plus haut…). je répondrai  oui mais… l’activité économique offre quatre sous supplémentaires. Les indépendants peuvent se la jouer solo s’ils le désirent. Enfin être reconnu comme un pro fait toujours du bien à l’égo !

Et si on faisait kékonveut !

Au final, selon notre santé, nos finances, notre parcours de vie et notre tempérament , l’idéal serait de pouvoir choisir. ..

Quel que soit l’âge,  il n’existe aucune recette toute faite au bonheur et à l’épanouissement !

Avec une espérance de vie (en bonne santé)  de 80 ans ou plus, il est  normal que l’énergie et l’envie soient toujours présentes à un âge dit » avancé « .

Il était une fois…

 Je voudrais vous conter la belle histoire de  Christian Chenay, le plus vieux médecin de France. A 98 ans, le  » sémillant vieillard » exerce 2 fois par semaine à son domicile, dans le Val de Marne. Pas de RV pour le consulter, mais la salle d’attente ne désemplit pas.

Pour son plus grand bonheur et le bien-être des gens du coin (l’endroit est un désert médical) cet homme prodiguera sans doute ses soins  jusqu’à son dernier souffle. Et si c’était là le secret: être au bon moment, au bon endroit, quel que soit notre âge ?

Les séniors ont la parole

Deux bouquins pour finir en beauté sur la question:

-Celui du susnommé « Christian Chenay »: « Et si la vieillesse n’était pas un naufrage? Séniors réveillez-vous ! » Un hymne à la joie de vivre.

-Celui de  » Carl Honoré » : « La révolution de la longévité:   où il est question de se demander si la « barrière » de la date de naissance n’est pas plutôt dans nos têtes que dans les faits…

LA MORALE DE L’HISTOIRE c’est que le travail c’est la santé…

                                                            rien faire c’est la conserver   (pour ceux qui retiennent l’option ! )

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *